France (vidéo) : quand un chroniqueur ose dire (enfin !) la vérité sur le Kosovo. Il reconnaît que la guerre au Kosovo était une manipulation de toutes pièces, montée par des occidentaux pour des prétextes bidons

Chaque jour, Vincent Hervouet traite d’un sujet international.

Au Kosovo, l’assassinat d’un ancien ministre serbe mets à cran une région fébrile.

Les tueurs n’ont laissé aucune chance à Oliver Ivanovic, ils l’attendaient devant le siège de son parti, dans le secteur serbe de Mitrovica. On devrait dire le ghetto des Serbes. Il en reste 120.000 sur 2 millions d’habitants. C’est le vrai village des irréductibles gaulois, à côté Notre Dame des landes et ses hommes des bois, c’est un parc de loisirs.

Oliver Ivanovic a pris six balles dans la peau. On dirait du travail de professionnels, sauf que les guerres en Yougoslavie ont laissé sur le carreau des amateurs qui ont autant d’expérience qu’un employé d’abattoir. Personne ne sait qui a tué l’opposant social-démocrate, qui fut condamné pour crimes de guerre, blanchi, puis ministre à Belgrade chargé du Kosovo.

Les Serbes pensent que les Albanophones sont capables de tout, réflexe conditionné. Les musulmans Kosovars soupçonnent un règlement de comptes entre Serbes orthodoxes. En dehors de ces solides préjugés, ils sont d’accord : Oliver Ivanovic était un homme seul, ce qui est fatal quand on dénonce les pouvoirs en place. Et sauf miracle, les enquêtes menées par les deux polices serbe et Kosovar ne mèneront nulle part. Dans un pays aussi corrompu, la vérité a un prix et la police trouve rarement quelqu’un pour le payer.

Depuis l’attentat, tout le monde pleure Oliver Ivanovic.

Le premier ministre à Belgrade dénonce un acte terroriste. Les autorités du Kosovo versent des larmes de crocodile. Hier, des milliers de Serbes ont suivi le cercueil jusqu’à la limite de la ville. Ils ont regardé le corbillard partir vers la Serbie. Au moins là-bas, il reposera en paix après avoir vécu dans la peur.

La situation au Kosovo est si tendue ?

Elle est sans espoir. L’assassinat d’Ivanovic a eu lieu au matin d’une reprise du dialogue. Rendez-vous évidemment annulé. La seule perspective, c’est l’Europe et c’est une utopie. A Bruxelles, les discussions avec les Serbes et les Albanais sont gelées depuis cinq ans.

Des fortunes ont été déversés sur le Kosovo pour en faire la Suisse des Balkans. C’est un cloaque. Donald Trump ne l’a pas cité dans sa liste des trous puants, il aurait dû car l’Amérique en est responsable. Les Occidentaux ont étrenné au Kosovo la formidable machine de l’Otan forgée pendant la guerre froide et qu’ils n’avaient jamais eu l’occasion d’utiliser. Sans résolution de l’Onu, au mépris de la charte de l’Alliance, sans respecter les conventions de Genève et avec comme prétexte des fake news forgés par les services secrets, la Serbie a été bombardée pendant 78 jours pour en détacher la province, devenu un état artificiel, livré aux mafias.

Cela fait vingt ans pile et personne ne songe à fêter cet anniversaire.

Pourtant, il est plein d’enseignements. C’est au Kosovo que l’ingérence humanitaire armée et casquée s’est inventée. La diplomatie française répétait que le Kosovo ne serait pas un précédent. Depuis les Russes ont fait pareil. En Géorgie puis en Ukraine, délestées de provinces entières. En politique, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Source : Europe 1

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Kosovo, Serbie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :