De l’importance des gros titres pour édulcorer une information gênante…

La Une du journal « Le Monde », en date du 15 février, est un parfait exemple de la bonne utilisation d’un gros titre pour occulter une information gênante. En effet, le titre principal en caractères gras est : « Russie, terrorisme, Corée du Nord… l’OTAN face aux nouvelles menaces« . Je vais revenir sur la « menace » russe un peu plus loin. En dessous du gros titre, en beaucoup plus petit, on a quatre colonnes. On découvre dans la troisième que l’OTAN considère les flux migratoires comme l’une de ces nouvelles menaces. Question ? Pourquoi celle-ci a-t-elle disparu du titre principal ?

Autre question, en quoi la « menace » russe est-elle nouvelle pour l’OTAN ? Voilà des années que l’Alliance Atlantique considère la Russie comme une menace. Il n’y a absolument rien de nouveau ici. J’en profite pour poster à nouveau cette vidéo que nous devrions toujours garder en mémoire lorsqu’un média français évoque la « menace » russe. Le reporter d’Associated Press, Matt Lee, interroge l’amiral John Kirby en 2014 sur la déclaration du secrétaire US à la guerre Chuck Hagel comme quoi l’armée russe se trouverait maintenant “aux portes de l’OTAN”.

(Cliquez sur le 3ème symbole en bas à droite pour avoir les sous-titres en français)

Comme on le voit et comme chacun le sait, la « menace » russe n’est en rien nouvelle aux yeux de l’Alliance Atlantique. Si le journal « Le Monde » avait voulu véritablement titrer sur les nouvelles menaces pour l’OTAN, le titre aurait du être : « Terrorisme, migration, nucléaire nord coréen… l’OTAN face aux nouvelles menaces. » Cela aurait été conforme à la vérité. Mais voilà, titrer sur ça était totalement inimaginable pour le quotidien de référence des mondialistes cosmopolites français. Et tant pis pour la déontologie… Le decodex c’est pour les autres !

D.B.



Catégories :France

%d blogueurs aiment cette page :