Le Premier ministre tchèque reste inflexible sur l’immigration : « Nous n’accueillerons aucun migrant. Pas un seul. Personne ne peut nous dicter qui a le droit de vivre dans notre pays »

Pas un seul migrant n’entrera en République tchèque malgré le mécanisme de quotas obligatoires de la Commission européenne, a promis la semaine dernière le premier ministre tchèque Andrej Babis aux députés du parlement.

«En aucun cas, nous n’accueillerons aucun migrant, ni aucun quota de migrants. Pas un seul. Nous sommes, par principe, contre le fait que qui ce soit nous dicte qui a droit de vivre et de travailler dans notre pays. Les quotas obligatoires sont inefficaces et divisent l’Europe», a déclaré M.Babis répondant à une requête du député communiste Jiri Valenta. La séance du parlement a été retransmise en direct par la télévision nationale.

Le Premier ministre a rappelé aux députés une déclaration commune des pays du Groupe de Vysegrad (République tchèque, Slovaquie, Pologne et Hongrie) indiquant que l’assistance matérielle et financière de l’UE devait être dirigée directement vers les pays générant les principaux flux migratoires, ainsi qu’au renforcement des frontières extérieures de l’UE (…)

Sources : – Sputnik news

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Tchéquie

%d blogueurs aiment cette page :