Saint-Denis, Telford : le bal des faux-culs des mondialistes cosmopolites

Deux événements récents viennent démontrer une nouvelle fois toute l’hypocrisie des mondialistes cosmopolites. Le premier s’est déroulé dimanche en France. 80 personnes ont investi la Basilique de Saint-Denis en soutien aux migrants et sans-papiers. Le collectif « Coordination des sans-papiers » a déployé une banderole pour dénoncer le projet de loi « Asile – Immigration ». Ainsi, des clandestins soutenus par des gauchistes sont venus envahir le monument le plus sacré de France, la Basilique Saint-Denis, qui abrite de surcroît les tombeaux des rois de France. Les policiers ont du intervenir par la force pour mettre fin à cette profanation.

Car il s’agit bien de cela. D’une profanation d’un lieu sacré dans lequel se déroulait un office religieux. Que voit-on d’ailleurs dans la première vidéo ? Des clandestins avec des mégaphones pour hurler dans un lieu de recueillement, des femmes voilées. Ces gens savent parfaitement ce qu’ils font, aidés en cela par des militants d’extrême gauche qui voient dans la profanation d’une basilique, nécropole des rois de France, un symbole à piétiner de notre civilisation et de notre histoire. Cette profanation s’inscrit dans leur logique folle de Grand Remplacement. Elle s’insère dans leur objectif qui est de détruire notre société basée sur des repères communément acceptés. Ce n’est pas un hasard si l’une des égérie de la France Insoumise a publié ce tweet ou l’inculture le dispute à l’indécence

Petit rappel à cette inculte révisionniste, Louis XVIII a fait remettre en place les ossements dans un ossuaire au sein de la basilique à son retour sur le trône. Clémentine Autain se fait l’héritière des massacreurs de 1793 qui, déjà, pensaient éradiquer notre histoire par la destruction et la profanation. On voit ici que l’Etat islamique n’a rien inventé et on comprend mieux les passerelles idéologiques qui se font jour dans notre pays entre les islamistes et les gauchistes. Mais vous allez me dire où se loge l’hypocrisie ? Tout simplement dans la discrétion et le relativisme de la classe médiatico-politique devant ces événements. Je vous laisse imaginer l’hystérie de cette même classe, et notamment de madame Clémentine Autain, si cela s’était produit dans une synagogue ou une mosquée. Rappelez-vous, cinq militants de Génération identitaire ont été condamnés à 12 mois de prison avec sursis et des dizaines de milliers d’euros d’amende pour avoir occupé le toit d’une mosquée EN CONSTRUCTION. Le tout sans aucune violence. Que croyez-vous que les profanateurs de la basilique vont subir comme condamnation ? La réponse est évidente, nous la connaissons tous, RIEN. D’ailleurs, les mêmes qui dénonçaient la profanation de la mosquée en construction (comment peut-on profaner un lieu qui n’est pas encore construit ?) et qui réclamaient des peines sévères contre les identitaires se taisent ou demandent la clémence pour les profanateurs, des vrais ceux-là, de la basilique de Saint-Denis.

Cette même hypocrisie, ce même relativisme, cette même lâcheté on les retrouve dans le scandale de pédophilie de Telford au Royaume uni. De quoi s’agit-il ? Pendant près de 40 ans un réseau d’agresseurs pédophiles d’origine indo-pakistanaise a pu agir en toute impunité. Dans une longue enquête parue la semaine dernière, le journal britannique « Le Mirror » estimait qu’ils ont pu faire jusqu’à 1000 victimes, principalement des jeunes filles de la classe ouvrière blanche de cette ville du nord de l’Angleterre. Aujourd’hui, les institutions de cette petite ville du nord de la Grande-Bretagne sont accusées d’avoir tenté de minorer, voire d’étouffer les agissements de ces gangs criminels par peur d’être accusés de racisme. Mais à ce scandale incroyable est venu s’y ajouter un autre. Dans un premier temps, les médias français ont choisi d’étouffer l’affaire. Pas un mot. Aucune compassion pour ces victimes. Mais pas uniquement les médias. Nos prétendues féministes se sont faites d’une discrétion remarquable sur le sujet. Que voulez-vous il y a des combats bien plus importants : de l’élargissement des trottoirs à la suppression du terme mademoiselle dans les documents administratifs en passant par la question de la mixité non-genré dans les ascenseurs des tours de La Défense ce n’est pas le boulot qui leur manque… Mais à l’époque de #balancetonporc et de #metoo je suis en droit de m’étonner que nos féministes hystériques fassent preuve d’une pondération et d’une « zénitude » extraordinaire devant ce scandale hors-norme de viols collectifs. Cette attitude n’est pas sans rappeler celle de ces mêmes prétendues féministes lors des viols collectifs durant le Nouvel An à Cologne. Car avant d’être des féministes, elles sont surtout des mondialistes cosmopolites. On comprend leur gêne. Difficile de faire coller l’idéologie à la réalité lorsque cette dernière est aussi insupportable. Il ne leur reste plus que le silence…

En outre, il faudra attendre plus d’une semaine pour que les médias mainstream en France évoquent timidement l’affaire. La plupart du temps en occultant l’origine ethnique du gang des violeurs. Ainsi, nombre de journaux de la presse régionale se sont contentés de reprendre la dépêche de l’Agence France Presse qui ne mentionnait pas l’origine ethnique des coupables. Il faut d’ailleurs rendre hommage au site fdesouche qui aura révélé l’affaire en France et à l’hebdomadaire Valeurs actuelles qui aura été le premier média traditionnel a évoquer cette histoire et notamment le journaliste Geoffroy Lejeune qui a osé en parler sur un plateau de télévision sans rien édulcorer de cette sordide histoire.

C’est uniquement devant l’ampleur que cette affaire a prise sur les réseaux sociaux en France que nos médias mainstream se sont sentis dans l’obligation d’en parler. A l’heure ou un président de la république prétend vouloir distinguer la véritable information de la fausse, on est légitimement en droit de s’interroger sur le fonctionnement de nos médias dans notre pays. Médias tenus, faut-il le rappeler, quasiment exclusivement par des mondialistes cosmopolites. Ceci expliquant sans doute cela.

D.B.

Publicités


Catégories :France, Royaume Uni

%d blogueurs aiment cette page :