Soros dévasté par la victoire d’une coalition populiste en Italie

La semaine dernière, le parti de droite Lega de Matteo Salvini et le mouvement populiste 5 étoiles ont conclu un accord pour former un gouvernement, déjouant une tentative audacieuse d’installer un technocrate pro-UE en tant que Premier ministre italien.

Cela a provoqué une réaction épidermique de la part des internationaliste et des « sans frontière » du monde entier, notamment Goerge Soros, qui a totalement flippé dans un article pour le journal Corriere della Sera, prétendant – sans la moindre preuve, pourquoi s’embarrasser de preuves – que Salvini était contrôlé par … Vladimir Poutine !

« Je ne sais pas si Salvini a été financé par Moscou, mais le public a le droit de savoir », a déclaré Soros.

Le chef de la politique économique de Lega, Claudio Borghi, a riposté, affirmant : « Soros est préoccupé par le gouvernement italien ? Alors, cela signifie que nous allons dans la bonne direction… Nous comprenons ceux qui ont spéculé pendant des années sur le dos des migrants, finançant les ONG et les trafiquants d’hommes pour envahir l’Italie. Le vent a tourné pour Soros et pour tous ceux qui ont profité de la mort de centaines de personnes », a-t-il ajouté.

Soros a reconnu que les arrogantes élites et Eurocrates de l’UE veulent « donner une leçon à l’Italie pour avoir mal voté », mais il a averti, prudent, que « si l’UE suit cette ligne, elle creusera sa propre tombe en provoquant une réponse négative de l’électorat italien ».

Compte tenu de leur programme politique, il est très clair pourquoi les globalistes comme Soros sont terrifiés par le succès de la coalition populiste.

L’alliance 5 étoiles/Lega veut :

– Expulser 500 000 immigrants illégaux.
– Dissuader les migrants de tenter d’atteindre l’Italie.
– Réaffirmer l’identité catholique de l’Italie tout en enregistrant et en surveillant les mosquées.
– S’attaquer à l’effondrement du taux de natalité en Italie en offrant des services de garde d’enfants gratuits pour les mères.
– Mettre fin aux sanctions contre la Russie et travailler avec Moscou pour combattre le terrorisme islamique.
– S’éloigner du modèle de la mondialisation et du capitalisme de connivence.
– Aller une sortie possible de l’euro et de l’Union européenne.

Le succès de la coalition populiste ouvre la voie à d’autres pays européens, à commencer par la Suède, dont les élections nationales sont prévues en septembre.

C’est pourquoi les globalistes et sans frontières comme Soros feront tout ce qui est en leur pouvoir pour attiser le chaos et l’instabilité en Italie dans une tentative désespérée de sauver l’édifice en ruine qu’est l’Union européenne.

Source : dreuz info

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Italie

%d blogueurs aiment cette page :