Royaume uni : Boris Johnson veut que « l’ennemi » bruxellois respecte le choix des électeurs britanniques et met en garde Theresa May

« Nous allons combattre l’ennemi, tout à fait. Nous devons et nous allons le faire », a déclaré Boris Johnson, prenant une nouvelle fois l’Union européenne et Bruxelles en ligne de mire. Partisan d’un Brexit radical, le ministre britannique des Affaires étrangères a mis en garde un groupe de pression conservateur qui l’avait invité à s’exprimer : le risque est que le Royaume-Uni reste « emprisonné en orbite autour de l’UE, dans l’union douanière, et dans une large mesure au sein du marché unique ».

Il faut donc ne pas barguigner : « Si vous n’avez pas le courage de vouloir une politique indépendante, vous n’obtiendrez jamais les bénéfices économiques du Brexit. Vous n’obtiendrez jamais les bénéfices politiques du Brexit », a-t-il expliqué, selon le site d’information BuzzFeed News.

Boris Johnson, coutumier de ses déclarations musclées, visait une autre cible : la Première ministre Theresa May dont il brigue le poste. Il l’a pour cela comparée à son idole, le président américain : « Imaginez Donald Trump faire le Brexit… Il s’y impliquerait de manière extrêmement dure […] Il y aurait toutes sortes de ruptures, toutes sortes de moments chaotiques. Tout le monde penserait qu’il serait devenu fou. Mais en fait, à la fin, on pourrait arriver à quelque chose. C’est une pensée très, très agréable. » (…)

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Royaume Uni

%d blogueurs aiment cette page :