Pour la Hongrie la sécurité de l’Europe ne doit pas dépendre du chantage de la Turquie

Tant que la sécurité de l’Europe dépendra exclusivement de la bonne volonté de la Turquie, ses frontières resteront sans défense, a déclaré lundi Peter Szijjarto, ministre hongrois des Affaires étrangères.

Il a ajouté que la Turquie avait mis fin à son accord avec la Grèce pour reprendre les migrants. « Cela montre à quel point la situation est devenue précaire à la frontière sud de l’Europe » a déclaré M. Szijjarto au téléphone après avoir assisté à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Initiative de l’Europe centrale à Split.

« Si l’accord UE-Turquie suit la même voie que l’accord gréco-turc, une nouvelle vague de migrants peut être attendue sur la route des Balkans occidentaux, et des centaines de milliers de migrants clandestins peuvent arriver à la frontière sud de la Hongrie en un clin d’œil. œil ».

Szijjarto a déclaré que les Balkans occidentaux étaient la seule ligne de défense restante et que la clôture de la Hongrie « fonctionne vraiment ». Il a déclaré que des développements « très alarmants » se produisaient dans le sud de l’Europe, ajoutant qu’il était « clair » que Bruxelles n’avait pas réussi à construire une ligne de défense méridionale au cours des trois dernières années et demie.

« Le danger est là et il augmente. » Les participants à la réunion ont convenu de la nécessité d’une politique commune qui n’encourage pas les migrants à déménager en Europe (…)

Source : Voice of Europe

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Hongrie

%d blogueurs aiment cette page :