Italie : arrestation de responsables d’une association immigrationniste pour maltraitance et détournement de 4-5 millions d’€uros

Six directeurs d’une organisation non lucrative ont été arrêtés pour avoir dépouillé l’Etat de millions d’euros tout en maltraitant des demandeurs d’asile dont ils étaient responsables, ont annoncé mardi des officiels.

Les suspects se sont octroyés d’importants salaires et ont utilisé l’argent public pour payer un banquet de baptême, tout en menaçant des demandeurs d’asile pour les empêcher de manifester contre leurs conditions de vie, ont indiqué des officiels lors d’une conférence de presse télévisée.

« Nous parlons de… quatre à cinq millions d’euros (environ cinq à six millions de dollars américains) versés par l’Etat en échange d’activités inexistantes », a souligné le procureur Carlo Lasperanza aux journalistes.

« Ils (les suspects) ont détourné des fonds publics de différentes manières », a déclaré le commissaire de police Carmine Belfiore, qui supervise les forces de police de la ville de Latina, au sud de Rome.

« Ils ont même détourné les fonds publics pour payer une réception privée donnée pour le baptême d’un bébé », a ajouté le commissaire Belfiore.

« Ils ont dirigé des centres d’accueil de migrants (au sud de Rome). Six directeurs ont été arrêtés pour fausses déclarations, détournements, fraudes, maltraitance de migrants », a indiqué la police d’Etat sur Twitter, précisant que « les inspections des sites ont révélé un surpeuplement et des mauvaises conditions d’hygiène ».

Les chaînes de télévision ont diffusé les images de plusieurs hommes et d’au moins une femme menottés et placés en détention, ainsi que des images de logements sales inondés de sacs poubelles.

La montée en puissance des forces de droite et anti-immigration lors de la dernière élection générale en Italie a été alimentée par la perception des Italiens que laisser entrer les migrants en Italie entraîne trop souvent des violations de la confiance de l’opinion publique.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, dont le parti d’extrême-droite a connu un succès exponentiel aux élections nationales et locales cette année, critique souvent ce qu’il qualifie de « business de la migration » et a tenu à renvoyer les navires des ONG humanitaires qui sauvent des migrants en mer.

Source : Xinhuanet

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Italie

%d blogueurs aiment cette page :