France : les émeutes se sont poursuivies à Nantes

Personne ne tient le décompte des poubelles incendiées, des barricades enflammées. En revanche, on sait que cette deuxième nuit de colère, à Nantes, après la mort d’un jeune homme de 22 ans, tué d’un tir policier, a été aussi violente que la première. Une soixantaine de voitures ont été incendiées.

Sept bâtiments publics ont été dévastés par les flammes, parmi lesquels la mairie annexe de Bellevue, la maison de l’emploi des Dervallières, l’agence pôle emploi de Malakoff. Le quartier de Malakoff, lui, sera privé pour l’été de son cœur battant, la Maison des Haubans, par laquelle passent toutes les activités proposées aux enfants. On apprend même, ce matin, jeudi 5 juillet, qu’un cocktail Molotov a été jeté à proximité d’un centre de loisirs. Une dizaine de commerces, dont une pharmacie, ont été touchés.

Les policiers ont procédé à treize interpellations pendant la nuit. Onze personnes sont interrogées, ce matin, sous le régime de la garde à vue. On ignore si parmi elles se trouve celle soupçonnée d’avoir fait feu, avec une carabine 22 long rifle, sur le casque d’un policier de la compagnie départementale d’intervention, au Breil, mercredi soir.

Par ailleurs, des incendies ont provoqué des dégâts sur une ligne de tram, à Bellevue. La circulation a donc été perturbée ce matin. Celle de plusieurs bus a été détournée.

Source : Ouest France

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France

%d blogueurs aiment cette page :